Analyse de logiciels de portefeuilles Bitcoin - Bitcoin.fr

Blockchair is nu beschikbaar in het Nederlands!

De blockchain zoek- en analyse-engine van Blockhair is nu beschikbaar in het Nederlands! Na het aanbieden van de website in 7 andere talen, kunnen bezoekers uit Nederland de website nu ook in hun het Nederlands gebruiken. Blockchair ondersteunt 16 verschillende blockchains in zijn zoek- en analyse-engine en biedt verschillende tools aan voor developers.
Het doel van Blockchair is om blockchain-gegevens voor iedereen toegankelijk te maken, en nadat het studenten de mogelijkheid heeft gegeven om via de GitHub Student Developer Pack een gratis API-sleutel te verkrijgen, wil het nu de website in zoveel mogelijk talen vertalen om toegang voor iedereen mogelijk te maken.
Blockchair biedt een zoek- en analyse-engine aan om allerlei soorten informatie die in blockchains zijn opgeslagen te vinden, sorteren en filteren. Voorbeelden zijn transactie- en adresinformatie, maar ook ingesloten tekstgegevens die zijn opgeslagen in het OP_RETURN transactieveld. Een voorbeeld is deze transactie, waarbij Shangqi zijn Xuemei ten huwelijk vraagt op nieuwjaarsavond 2019.
Naast de zoek- en analyse-engine biedt Blockchair ook een breed scala professionele tools aan, zoals een API, Data Dumps en Release Monitor, die worden gebruikt door analysten, onderzoekers en developers van wallets, exchanges en analytics-bedrijven.
‘De API ondersteunt talloze endpoints waarmee blockchain-gegevens opgevraagd, gesorteerd en gefilterd kunnen worden. De API wordt gebruikt door ontwikkelaars van multi-currency wallets en exchanges, maar ook door onderzoekers en analysten, en dient vaak als een Infrastructure-As-A-Service. We bieden meerdere developer-tools aan die bekend staan om hun uitgebreide mogelijkheden.' Lucas Roorda - Head of Business Development bij Blockchair
Het privacybeleid van Blockchair valt uitstekend te noemen voor de blockchain-markt. Het bedrijf verzamelt geen gebruikersgegevens en volgt geen gebruikers. Het integreert niet met derden zoals Google Analytics en advertentienetwerken. Alles wordt gedaan om te voorkomen dat gebruikersgegevens kunnen worden gelekt, door het simpelweg niet te verzamelen. Gebruikers van Blockchair lopen niet het risico dat hun zoekgegevens openbaar worden en dit elimineert het risico dat cybercriminelen deze informatie achterhalen.
What’s next?
Na de lancering van de Nederlandse versie van de website, wil Blockchair nu in contact komen met Nederlandse wallets, portefeuilles, media, onderzoeksbureaus, universiteiten en anderen die zijn tools willen gebruiken, integreren met zijn diensten en zijn Nederlands-sprekende gebruikers willen doorverwijzen naar de Nederlandse versie van de zoek- en analysewebsite.
Over Blockchair
Blockchair biedt een zoek- en analyse-engine en een breed scala aan professionele tools voor onderzoekers en developers van multi-currency wallets en exchanges, voor 16 verschillende blockchains. Dit omvat API's, een releasemonitor om aankomende harde forks en updates van core-clients te volgen, datadumps, een anonieme portfoliotracker en grafieken met blockchain- en monetaire gegevens. De website wordt aangeboden in 8 talen en er worden geen gebruikersgegevens verzameld of gedeeld met derden.
submitted by blockchair to BitcoinNL [link] [comments]

Blockchair's universele blockchain explorer is nu in het Nederlands beschikbaar

De blockchain zoek- en analyse-engine van Blockhair is nu beschikbaar in het Nederlands! Na het aanbieden van de website in 7 andere talen, kunnen bezoekers uit Nederland de website nu ook in hun het Nederlands gebruiken. Blockchair ondersteunt 16 verschillende blockchains in zijn zoek- en analyse-engine en biedt verschillende tools aan voor developers.
Het doel van Blockchair is om blockchain-gegevens voor iedereen toegankelijk te maken, en nadat het studenten de mogelijkheid heeft gegeven om via de GitHub Student Developer Pack een gratis API-sleutel te verkrijgen, wil het nu de website in zoveel mogelijk talen vertalen om toegang voor iedereen mogelijk te maken.
Blockchair biedt een zoek- en analyse-engine aan om allerlei soorten informatie die in blockchains zijn opgeslagen te vinden, sorteren en filteren. Voorbeelden zijn transactie- en adresinformatie, maar ook ingesloten tekstgegevens die zijn opgeslagen in het OP_RETURN transactieveld. Een voorbeeld is deze transactie, waarbij Shangqi zijn Xuemei ten huwelijk vraagt op nieuwjaarsavond 2019.
Naast de zoek- en analyse-engine biedt Blockchair ook een breed scala professionele tools aan, zoals een API, Data Dumps en Release Monitor, die worden gebruikt door analysten, onderzoekers en developers van wallets, exchanges en analytics-bedrijven.
‘De API ondersteunt talloze endpoints waarmee blockchain-gegevens opgevraagd, gesorteerd en gefilterd kunnen worden. De API wordt gebruikt door ontwikkelaars van multi-currency wallets en exchanges, maar ook door onderzoekers en analysten, en dient vaak als een Infrastructure-As-A-Service. We bieden meerdere developer-tools aan die bekend staan om hun uitgebreide mogelijkheden.' Lucas Roorda - Head of Business Development bij Blockchair
Het privacybeleid van Blockchair valt uitstekend te noemen voor de blockchain-markt. Het bedrijf verzamelt geen gebruikersgegevens en volgt geen gebruikers. Het integreert niet met derden zoals Google Analytics en advertentienetwerken. Alles wordt gedaan om te voorkomen dat gebruikersgegevens kunnen worden gelekt, door het simpelweg niet te verzamelen. Gebruikers van Blockchair lopen niet het risico dat hun zoekgegevens openbaar worden en dit elimineert het risico dat cybercriminelen deze informatie achterhalen.
What’s next?
Na de lancering van de Nederlandse versie van de website, wil Blockchair nu in contact komen met Nederlandse wallets, portefeuilles, media, onderzoeksbureaus, universiteiten en anderen die zijn tools willen gebruiken, integreren met zijn diensten en zijn Nederlands-sprekende gebruikers willen doorverwijzen naar de Nederlandse versie van de zoek- en analysewebsite.
Over Blockchair
Blockchair biedt een zoek- en analyse-engine en een breed scala aan professionele tools voor onderzoekers en developers van multi-currency wallets en exchanges, voor 16 verschillende blockchains. Dit omvat API's, een releasemonitor om aankomende harde forks en updates van core-clients te volgen, datadumps, een anonieme portfoliotracker en grafieken met blockchain- en monetaire gegevens. De website wordt aangeboden in 8 talen en er worden geen gebruikersgegevens verzameld of gedeeld met derden.
submitted by blockchair to cryptocurrencynl [link] [comments]

Blockchair's Ethereum explorer is nu in het Nederlands beschikbaar

De blockchain zoek- en analyse-engine van Blockhair is nu beschikbaar in het Nederlands! Na het aanbieden van de website in 7 andere talen, kunnen bezoekers uit Nederland de website nu ook in hun het Nederlands gebruiken. Blockchair ondersteunt 16 verschillende blockchains in zijn zoek- en analyse-engine en biedt verschillende tools aan voor developers.
Het doel van Blockchair is om blockchain-gegevens voor iedereen toegankelijk te maken, en nadat het studenten de mogelijkheid heeft gegeven om via de GitHub Student Developer Pack een gratis API-sleutel te verkrijgen, wil het nu de website in zoveel mogelijk talen vertalen om toegang voor iedereen mogelijk te maken.
Blockchair biedt een zoek- en analyse-engine aan om allerlei soorten informatie die in blockchains zijn opgeslagen te vinden, sorteren en filteren. Voorbeelden zijn transactie- en adresinformatie, maar ook ingesloten tekstgegevens die zijn opgeslagen in het OP_RETURN transactieveld. Een voorbeeld is deze transactie, waarbij Shangqi zijn Xuemei ten huwelijk vraagt op nieuwjaarsavond 2019.
Naast de zoek- en analyse-engine biedt Blockchair ook een breed scala professionele tools aan, zoals een API, Data Dumps en Release Monitor, die worden gebruikt door analysten, onderzoekers en developers van wallets, exchanges en analytics-bedrijven.
‘De API ondersteunt talloze endpoints waarmee blockchain-gegevens opgevraagd, gesorteerd en gefilterd kunnen worden. De API wordt gebruikt door ontwikkelaars van multi-currency wallets en exchanges, maar ook door onderzoekers en analysten, en dient vaak als een Infrastructure-As-A-Service. We bieden meerdere developer-tools aan die bekend staan om hun uitgebreide mogelijkheden.' Lucas Roorda - Head of Business Development bij Blockchair
Het privacybeleid van Blockchair valt uitstekend te noemen voor de blockchain-markt. Het bedrijf verzamelt geen gebruikersgegevens en volgt geen gebruikers. Het integreert niet met derden zoals Google Analytics en advertentienetwerken. Alles wordt gedaan om te voorkomen dat gebruikersgegevens kunnen worden gelekt, door het simpelweg niet te verzamelen. Gebruikers van Blockchair lopen niet het risico dat hun zoekgegevens openbaar worden en dit elimineert het risico dat cybercriminelen deze informatie achterhalen.
What’s next?
Na de lancering van de Nederlandse versie van de website, wil Blockchair nu in contact komen met Nederlandse wallets, portefeuilles, media, onderzoeksbureaus, universiteiten en anderen die zijn tools willen gebruiken, integreren met zijn diensten en zijn Nederlands-sprekende gebruikers willen doorverwijzen naar de Nederlandse versie van de zoek- en analysewebsite.
Over Blockchair
Blockchair biedt een zoek- en analyse-engine en een breed scala aan professionele tools voor onderzoekers en developers van multi-currency wallets en exchanges, voor 16 verschillende blockchains. Dit omvat API's, een releasemonitor om aankomende harde forks en updates van core-clients te volgen, datadumps, een anonieme portfoliotracker en grafieken met blockchain- en monetaire gegevens. De website wordt aangeboden in 8 talen en er worden geen gebruikersgegevens verzameld of gedeeld met derden.
submitted by blockchair to EthereumNL [link] [comments]

Le gouvernement des États-Unis saisit 300 portefeuilles BTC et en blacklist des centaines d'autres destinés à financer des groupes terroristes et contenants plusieurs millions de dollar

https://i.imgur.com/d29gBig.jpg
Les autorités fédérales des États-Unis ont saisi environ 2 millions de dollars de BTC auprès des organisations terroristes les plus meurtrières au monde. Dans l'une des mesures de répression les plus étendues contre les réseaux de financement du terrorisme, le gouvernement a saisi plus de 300 portefeuilles BTC prétendument liés à des terroristes en Syrie, en Turquie et à d'autres pays du Moyen-Orient.
Dans ce qu'il a décrit comme la plus grande saisie du genre, le ministère de la Justice a saisi les portefeuilles de monnaie numérique appartenant à des organisations comme Al-Qaïda ou l'Etat islamique.
Ils ont déclaré qu'ils avaient également mis sur liste noire plusieurs millions de dollars de portefeuilles Bitcoin et d'autres crypto-monnaies liés à la collecte de fonds en ligne des terroristes.
Les trois groupes se sont appuyés sur les médias sociaux pour accumuler des cryptomonnaies. Selon des documents judiciaires, les terroristes ont sollicité des dons d'utilisateurs sur les réseaux sociaux, se faisant passer dans la plupart des cas comme des organisations humanitaires cherchant à aider les personnes touchées par les conflits en Syrie.
Cependant, lors d'enquêtes menées par le FBI, il a été découvert que les fonds étaient destinés à acheter des armes pour les terroristes.
En plus de se faire passer pour des organisations caritatives, les terroristes auraient également vendu des masques médicaux sur Internet. Depuis le début de la pandémie de coronavirus, cet équipement est très demandé, un fait dont les terroristes ont profité pour lever des fonds pour leurs opérations.
Les enquêteurs se sont appuyés sur des outils d'analyse blockchain développés par Chainalysis pour traquer les paiements en monnaie numérique.

On le dit depuis longtemps, la phrase "pas tes clés, pas tes bitcoins" n'est qu'un mensonge relayé en masse par les adeptes de BTC pour tromper le public et inciter les criminels à utiliser BTC.
La réalité est que Bitcoin à été conçu pour créer un monde plus honnête, et donc rendre plus facile l'arrestation des grands criminels de guerre internationaux.
Bitcoin repose sur un équilibre des pouvoirs qui permet d'arrêter les criminels internationaux mais assure la vie privée des gens normaux, en créant à grande échelle une situation d'aiguille dans une botte de foin: il devient impossible de tracer chaque personne mais facile d'en tracer une en particulier.
Avec un Bitcoin passé à l'échelle, et la capacité de calcul pour l'analyse de la blockchain qui est limitée, les gouvernements doivent alors se concentrer sur les grands criminels et laisser les gens normaux avoir leur vie privée.
Cela ne marche évidemment qu'avec un passage à l'échelle massif, comme c'est le cas sur BSV avec un record de déjà 1000 transactions par seconde et en constante augmentation, alors que BTC reste bloqué volontairement à 3 transactions par seconde depuis des années, rendant facile de tracer tout le monde en même temps.
De plus, pour pouvoir blacklister ou saisir des bitcoins, les gouvernements ont besoin d'accords internationaux entre les pays.
En effet, une fois que Bitcoin passe à l'échelle et que le traitement des transactions est distribué sur le monde entier, les Etats-Unis ne peuvent pas agir sans l'accord de la Russie par exemple.
Si ils veulent le faire de force, alors ils doivent prendre un risque énorme et forker Bitcoin, c'est-à-dire créer une version parallèle, avec le risque de s'isoler économiquement du reste du monde.
C'est ainsi que Bitcoin crée un meilleur équilibre des pouvoirs à la fois monétaire, économique, et judiciaire, mais aussi politique, qui est sans précédent.
submitted by zhell_ to BitcoinSVFrance [link] [comments]

Non, 25 000 commerces n’accepteront pas les paiements en cryptomonnaie en France en 2020

Non, 25 000 commerces n’accepteront pas les paiements en cryptomonnaie en France en 2020

A l’occasion de Paris Retail Week, qui a débuté ce mardi 24 septembre, une dépêche sur un nouveau produit de Global P.O.S et reprise dans les médias laisse à penser qu’une trentaine d’enseignes vont accepter les paiements en cryptomonnaie dès 2020. L’Usine Digitale a pu s’entretenir avec le dirigeant de Global P.O.S, Stéphane Djiane, qui revient en détail sur sa plate-forme, en phase expérimentale. AUDE CHARDENON | PUBLIÉ LE 24 SEPTEMBRE 2019 À 15H57
Les magasins Boulanger, Foot Locker, Décathlon, Conforama, Intersport (et bien d’autres) vont-ils accepter les paiements en cryptomonnaie dès l’année prochaine ? C’est ce qu’une dépêche, reprise par bon nombre de médias, explique ce mardi 24 septembre 2019, laissant entendre qu’un déploiement massif est en cours.
Ainsi, selon une information publiée tôt ce matin, 25 000 points de vente en France accepteront le paiement par crypto-actifs dès 2020. Cette dépêche fait suite à une annonce, au premier jour de la Paris Retail Week, de Global P.O.S, un spécialiste de dématérialisation des remboursements des titres prépayés et du paiement digital. Dans un communiqué, Global P.O.S et ses partenaires annoncent néanmoins autre chose : ils font évoluer leur plate-forme d’acceptation de paiement, Easy2PlayPayment, afin de pouvoir y intégrer les paiements en cryptomonnaies dans les boutiques physiques.
UN DISPOSITIF FLUIDE POUR LES COMMERÇANTS
Plus précisément, Global POS s’est appuyé sur ekino, Octo Technology, Smartchain, Havas Blockchain, Fidal, Deskoin et Savitar pour mettre à disposition des commerçants une solution leur permettant d’accepter le paiement en crypto-actifs. Ensemble, ils ont travaillé à l’ajout d’un module, et non des moindres, à Easy2PlayPayment. “Le travail d’écriture de la cryptomonnaie prend du temps, explique Stéphane Djiane, fondateur et dirigeant de Global P.O.S, à L’Usine Digitale. Il fallait un process fluide, mais également un outil permettant de garantir la conversion de bitcoins en euros”.
La solution s’inscrivant dans le cadre légal défini par la loi Pacte, ce sont les plates-formes d’échange qui sont en charge de la conversion des cryptomonnaies en euro. Grâce aux différents connecteurs compatibles avec les solutions Nepting et Famoco, des PME, restaurants et indépendants pourront accepter les paiements en cryptomonnaies. Par ailleurs, la solution plug and play ne change pas les habitudes des consommateurs et des enseignes.
Le dispositif permet donc à un commerçant de recevoir un paiement instantané effectué via l’application Easywallet, que l’utilisateur doit télécharger au préalable. Lors de la transaction, le coût de la transaction lui est signalé, et l’acheteur valide son achat. Un QR code est généré sur le smartphone, que l’hôte ou l’hôtesse de caisse doit scanner pour valider le paiement, qui s’effectue en temps réel, et en euros dans la caisse du commerçant. Les transactions seront pour le moment limitées à 1 000 euros, sous forme de bitcoins, mais l’objectif est d’ouvrir la solution à d’autres cryptomonnaies dans le futur.
CE SONT LES ENSEIGNES QUI VONT DÉCIDER
Si Global P.O.S indique dans son communiqué que “25 000 points de vente pourront désormais accepter les paiements en cryptomonnaies”, il fait référence à son portefeuille de clients et à leur réseau physique. L’éditeur de logiciel, qui compte parmi ses clients une quarantaine d’enseignes dont Boulanger, Foot Locker, Décathlon, Conforama, Maison du Monde, Intersport, Cultura, Norauto ou encore Sephora, espère bien les convaincre d’adopter ce nouveau moyen de paiement. Il est sans surcoût pour les commerçants, Global P.O.S se rémunérant par commission de 1 à 3% de la transaction selon le taux de change.
Mais rien n’indique que ces retailers adopteront avec certitude cette brique technologique. “Nous la rendons disponible aux enseignes, qui vont décider, ou pas, de l’utiliser”, poursuit Stéphane Djiane. Une réalité bien différente de celle décrite par la dépêche publiée ce matin, qui indique que les acheteurs pourront régler leurs achats de cette façon dès 2020 dans 25 000 points de vente en France.
4 MILLIONS DE FRANÇAIS DÉTENTEURS DE CRYPTOMONNAIES
Si la technologie est extrêmement intéressante, on est très loin d’un déploiement à grande échelle et à court terme. Disponible au premier trimestre prochain, elle est actuellement en phase expérimentale chez 5 enseignes, dont les noms ne sont pas précisés, et ce jusqu’à la fin de l’année. “Les enseignes sont à l’écoute car les cryptomonnaies font régulièrement l’actualité, analyse Stéphane Djiane. Pour autant, elles ont besoin d’être accompagnées avant de prendre la bonne décision. Notre but est de leur faire comprendre qu’aujourd’hui, un commerçant ne peut se permettre de refuser un moyen de paiement”.
Selon l’étude Kantar TNS 2018, plus de quatre millions de Français possèdent des cryptomonnaies. Reste à savoir si comme moyen de paiement, elles peuvent s’installer durablement dans leur quotidien.
AUDE CHARDENON @ChardenonA
https://www.usine-digitale.farticle/non-25-000-commerces-n-accepteront-pas-les-paiements-en-cryptomonnaie-en-france-en-2020.N887659
CQFD
submitted by Freetokenairdrop to france [link] [comments]

Brave.

Brave est un navigateur blockchain type Open source qui met la vie privée des utilisateurs en tête et bloque par défaut les publicités et les trackers. Il dispose d'un cryptage de bout en bout des données et d'un client VPN/TOR intégré, il vous permet de travailler avec des torrents et des liens magnet, il prend en charge des applications décentralisées ... et, en plus, il paie les utilisateurs pour chaque affiche des publicités avec des Basic Attention Tokens natifs. Pour ce faire, la portefeuille de crypto-monnaie est intégré dans le navigateur, qui prend en charge des BAT.

Basic Attention Token n'est pas une sorte de noname sur la ligne 2000 de CoinMarketCap. Ceci est une crypto-monnaie, qui est à la place 30 en termes de capitalisation, elle est à vendre sur toutes les plus grandes bourses, telles que Binance, et elle est soutenue par tous les portefeuilles de crypto-monnaie populaires.

À ce jour Brave est considéré comme l'un des meilleurs navigateurs pour le Web 3.0.

Le navigateur blockchain Brave a été introduit en 2015 pour la première fois. Le fondateur du projet est Brendan Eich, co-fondateur de Mozilla Project et créateur de JavaScript. Sabge fonctionne sur la base de Chromium de Google, et son code source est entièrement ouvert. Il y a des versions pour Windows, MacOS, Linux, IOS et Android.

Le fait intéressant: en 2018, Brave Software Inc. a fini à la douzième place dans le classement des entreprises technologiques les plus prometteuses à surveiller, selon le Wall Street Journal. En outre, Brave est devenu le navigateur par défaut dans le smartphone blockchain HTC EXODUS.

Les trucs essentiels du navigateur:

- la possibilité de gagner des Basic Attention Tokens (BAT) pour regarder des publicités, créer du contenu, participer à airdrops et effectuer des tâches simples (nous en parlerons plus en détail ci-dessous);

- bloquer les publicités, les bannières, les pop-ups, les trackers et les cookies de tiers par défaut (vous pouvez également désactiver les boutons des réseaux sociaux et les messages intégrés dans les paramètres);

- cryptage de bout en bout des données, VPN et TOR intégrés, HTTPS forcé (par exemple, en plus de la fonction trés connue « ouvrir l'onglet privé », il y a aussi une fonction « ouvrir l'onglet privé avec TOR »);

- portefeuille crypto-monnaie intégrée avec le soutien de Basic Attention Tokens, Bitcoin, ethereum et lightcoin, qui vous permet de travailler avec des applications décentralisées basées sur ethereum et ETH-nodes. L'icône pour accéder au portefeuille se trouve juste à côté de la barre d'adresse, et l'interface ressemble à MetaMask. Pour trouver votre adresse et recharger votre portefeuille, cliquez sur Add funds. Pour obtenir SEED à restaurer, appuyez sur l'engrenage.

- système de micropaiement Brave Payments intégré. En bref, vous pouvez effectuer de petits paiements en faveur de vos sites préférés que vous visitez le plus souvent : dans les paramètres, il suffit de spécifier le montant en BAT ou d'une autre crypto monnaie que vous êtes prêt.e.s à dépenser dans un mois, et le navigateur lui-même divisera l'argent entre les ressources que vous choisissez proportionnellement au nombre de vos visites;

NB: les identifiants de portefeuilles et toutes les transactions sont anonymes, donc personne, même Brave lui-même, ne sait qui à qui et combien de BAT il envoie.

- possibilité d'envoyer des dons directement aux créateurs de contenu, tels que les blogueurs qui ont leur propres sites ou les utilisateurs de YouTube, Twitch et Twitter. Par ailleurs, le navigateur détermine lui-même les créateurs de la vidéo, indépendamment du site sur lequel la vidéo est publiée.

- prise en charge des fichiers torrent et des liens magnet.

En plus, puisque le navigateur est basé sur Chromium, vous pouvez synchroniser rapidement vos données, signets, histore et onglets.

Les analystes confirment la perspective prometteuse du navigateur Brave — même si l'utilisateur n'est pas intéressé par une publicité de qualité, il va avoir un excellent navigateur rapide pour accéder l’Internet. De son coté, les annonceurs reçoivent un outil d'analyse offrant des données pertinentes sur l'activité des utilisateurs.
Télécharger https://brave.com/vad601
submitted by vadim77top to u/vadim77top [link] [comments]

Les pieces stables

Que sont les pièces stables? USDT, TUSD, GUSD, USDC et USDQ
Que sont les pièces stables? USDT, TUSD, GUSD, USDC et USDQ
Dans cet article, Slava Mikhalkin parle de l' USDQ , un stablecoin entièrement algorithmique offrant fiabilité et facilité de sécurisation pour Bitcoin. Travaillant en tant qu'architecte de chaînes de blocs avec PLATINUM ENGINEERING, Slava collabore avec l'équipe de + 200 employés pour développer des solutions innovantes dans les portefeuilles en marque blanche , les STO et les plates-formes de collecte de fonds des IEO.et des modèles commerciaux à cycle complet pour les projets de chiffrement. Une proposition de valeur clé, apportée par PLATINUM ENGINEERING, est une approche holistique, dans laquelle un pool de talents polyvalent aide les startups à renforcer leurs capacités en informatique, en marketing et en droit. L'USDQ, unique et décentralisé, présente divers algorithmes de stabilisation des prix, un système complexe d'incitations pour les traders et un module d'analyse prédictive basé sur l'IA. Ce roman de stablecoin est à noter tant qu'il est en train de prendre de la vitesse.
Avant-propos
Il est clair que les cryptomonnaies entrent progressivement dans l’économie mondiale et se rapprochent de l’adoption massive. Les crypto-monnaies offrent un certain nombre d'avantages - décentralisation et confiance, réduction des commissions et désintermédiation - qui permettent aux utilisateurs d'effectuer plus facilement leurs transactions quotidiennes. Tout le monde peut transférer de la valeur dans le monde entier, en gagnant du temps de traitement rapide.
En comparaison, envoyer de la valeur au-delà des frontières via des systèmes financiers traditionnels nécessite de longues périodes d'attente et des frais, tout en contraignant les utilisateurs à suivre des processus extrêmement complexes. Par exemple, si une personne du Japon veut envoyer de l'argent en Angleterre, les frais peuvent varier de 5% à 10%, selon le système utilisé. En outre, il y aura des frais de conversion de devise. Il semble que les joueurs centralisés, qui manquent actuellement de concurrence, fixent les frais et les commissions comme ils le souhaitent.
Et ce sont les commerçants qui effectuent des transactions transfrontalières qui trouvent le plus pénible de travailler avec des institutions de financement traditionnelles. Ils continuent à perdre de gros montants de leurs bénéfices potentiels, ne faisant que payer des frais aux processeurs de paiement. Cela incite les entreprises à augmenter leurs prix et à répercuter ces dépenses sur les consommateurs ordinaires. Crypto propose un changement de paradigme, apportant à la table une vitesse fulgurante et des frais réduits. Bien que les cryptomonnaies retiennent de plus en plus l'attention des marchands du monde entier, il existe encore de nombreux obstacles à une adoption plus large, parmi lesquels la volatilité des prix, les limitations en matière d'évolutivité et autres.
La volatilité est certes le plus gros obstacle qui empêche les entreprises d’utiliser davantage de cryptomonnaies. Bitcoin peut connaître d’énormes fluctuations en quelques heures, voire quelques minutes. En outre, des pièces majeures comme Bitcoin et Ethereum posent des problèmes d’évolutivité, ce qui entraîne un temps de traitement élevé. Un commerçant, qui doit traiter des centaines de paiements quotidiennement, ne pourrait pas gérer ses affaires efficacement si les transactions se trouvaient bloquées plusieurs jours de suite. En plus de cela, il est extrêmement difficile pour les adoptants de convertir les crypto-monnaies en fiat via les banques et les autres agents financiers avec lesquels ils travaillent habituellement.
Les crypto-monnaies cherchent à offrir des solutions à tous ces problèmes.
Qu'est-ce que stablecoin?
Un stablecoin est une crypto-monnaie, dont l'architecture permet à son prix d'être toujours égal au prix d'un autre actif. La plupart des pièces en dollars sont indexées sur le dollar américain. Les plus grands noms des crypto-monnaies sont Tether, Dollar Gemini, USDQ, TUSD et autres.
Comment les Stablecoins parviennent-ils à être aussi stables?
Contrairement aux autres pièces qui flottent librement, les crypto-monnaies stables exigent que chaque unité soit adossée à une unité de la monnaie fiduciaire. Par exemple, Tether (USDT) fixe 1 USDT à 1 USD sur une base individuelle. De cette manière, les pièces de monnaie sont quelque part entre les crypto-monnaies et les fiats ordinaires. Tether est basé sur sa propre blockchain construite sur les systèmes Bitcoin, Litecoin et Ethereum.
Bien que Tether soit la plus grande caisse stable, son fonctionnement soulève un certain nombre de problèmes. Le plus important est la controverse persistante sur les réserves en fiat, que l'émetteur est censé stocker sur un ratio de un pour un par rapport au nombre d'unités Tether émises. La société a déclaré que la vérification serait effectuée dans un proche avenir, mais il y a quelques semaines à peine, elle a commencé à affirmer qu'il ne s'agissait pas uniquement de liquidités, mais également de prêts à d'autres sociétés pouvant être enregistrés en tant que réserves fiduciaires. Ces déclarations ont entraîné une méfiance croissante parmi les passionnés de cryptographie.
Un autre projet est TrueUSD (TUSD). Il se fixe également à USD. La différence avec Tether réside dans l'ouverture aux audits et à la transparence. La société est ouverte aux audits tiers, elle publie les rapports dûment vérifiés sur les réserves fiduciaires qu'elle détient. De plus, les utilisateurs bénéficient de protections légales.
USDC est un autre stablecoin créé par le fameux Cercle de crypto-monnaie d'échange. Tout comme TUSD, si offre la conformité réglementaire et la transparence. Le gros problème de tous ces systèmes est le fait qu’ils permettent aux autorités de saisir les fonds des utilisateurs, ce qui va totalement à l’encontre de l’idée même de décentralisation et de lutte contre la censure, sur laquelle repose la crypto.
USDQ est différent des autres monnaies stables puisqu'il ne s'appuie pas sur la devise fiduciaire, mais sur le bitcoin et les 10 autres crypto-monnaies du futur. Cela permet à l'écosystème d'éviter de traiter avec les systèmes financiers traditionnels. Grâce au processus de surdimensionnement, USDQ transforme des crypto-monnaies très volatiles en USDQ indexé en USD, ce qui est parfait pour stocker de la valeur et traiter des transactions dans l’économie externe sans aucun risque de variation de prix. La pièce est développée par PLATINUM ENGINEERING et la petite communauté grandit lentement autour du projet.

Pourquoi avons-nous besoin de Stablecoins?
Les Stablecoins ont évolué en tant que nouvelle itération sur les crypto-monnaies, permettant de résoudre des problèmes tels que la forte volatilité et les interactions avec les systèmes financiers traditionnels.
Des pièces comme USDQ s’assurent que divers mécanismes sont utilisés afin de stabiliser les prix à la parité USD. Les traders peuvent facilement convertir leurs Bitcoins en USDQ et éviter ainsi l’impact négatif sur les variations de prix indésirables. Les pièces Stablecoins sont très faciles à utiliser, ce qui est une aubaine pour les utilisateurs non avertis. Toute personne de partout dans le monde peut rapidement convertir une propriété en monnaie stable, sans avoir à se préoccuper des futurs changements de prix et sans s'inquiéter des risques potentiels de perte de fonds. En règle générale, vous trouverez toujours divers billets de banque sur les échanges cryptés, ce qui permet aux traders de se déplacer rapidement autour des écuries et autres cryptos.
Comme nous l'avons dit plus haut, les paiements transfrontaliers sont ceux qui gagnent le plus avec l'utilisation des stablecoins. Cette espèce hybride entre fiat et crypto contribuera à ouvrir la valeur cachée du commerce mondial, représentant des milliards de dollars de profits pour les parties prenantes.
USDQ est un stablecoin décentralisé , qui utilise des algorithmes pour offrir une stabilité et une fiabilité accrues . Entièrement en chaîne et surveillé par des robots d’intelligence artificielle à grande vitesse, l’écosystème offre des défenses fiables contre les attaques et les actes malveillants. Première ligne de fabrication de pinces fiat, l'USDQ est présenté par l'équipe PLATINUM ENGINEERING, qui cherche à trouver des solutions innovantes en matière de garantie, en utilisant des mécanismes de stabilisation et des oracles pour les pièces de grande endurance. Entièrement anonyme, USDQ dépasse les limites de ce monde hérité.
PLATINUM ENGINEERING partage ouvertement son développement et ses vecteurs de croissance, permettant aux parties prenantes d’en apprendre davantage sur les solutions de pointe dans le domaine des chaînes de blocs / cryptage. PLATINUM ENGINEERING a déjà permis à plus de 150 projets de cryptographie de se développer grâce à l’économie émergente de la blockchain. Les entreprises seraient émerveillées par les nouvelles capacités qu’elles peuvent obtenir grâce à la reconnaissance de leurs modèles commerciaux, à l’automatisation des processus opérationnels habituels et à l’attrait des investisseurs sur les marchés de la cryptographie. L'équipe invite la communauté à contacter directement via les groupes officiels de Telegram , Facebook ou LinkedIn . Les lecteurs apprendront à obtenir de nouveaux avantages concurrentiels en exploitant la blockchain de leur blog .
submitted by leonce1998 to u/leonce1998 [link] [comments]

Traduction en français de l'article Steemit. Partagez francophones !!!

Daneel - La plus puissante INTELLIGENCE ARTIFICIELLE en crypto-monnaie
Le projet Daneel vise à concevoir le premier assistant personnel basé sur l'intelligence artificielle dans l’objectif est d’aider les individus dans leur gestion journalière des crypto-monnaies.
En utilisant la technologie IBM Watson, Daneel fournit des informations fiables en temps réel pour que les investisseurs restent à jour avec les dernières nouvelles dans le monde crypto-monnaie. Sa plateforme fournit aux clients des conseils quotidiens sur leurs investissements ainsi les tendances du marché.
L’application Daneel peut effectuer une analyse du sentiment du marché en déterminant et en capturant les émotions du marché en définissant un score de confiance pour chaque crypto-monnaie.
Daneel tient les utilisateurs au courant de toutes les ICO à venir ainsi que de leur tendance une fois sur le marché.
Daneel vous alertera dès qu'un de vos investissements est en péril.
La plate-forme conviviale dispose d'un module interne à commande vocale qui permettra aux utilisateurs d'obtenir des informations liées à la crypto-monnaie qui répondent à leurs besoins et exigences.
Il fournit également des choix qui peuvent aider les clients à gagner beaucoup de temps, comme passer des ordres sur les échanges grâce à l'API des plates-formes d'échange. Appelez Daneel pour votre ordre et il va le placer pour vous !
Première vidéo sur Daneel! Joseph (CEO-fondateur de Daneel) et Fabien (Global Branding Director) posent des questions à Daneel via un GoogleHome Mini
LIEN Vidéo démonstration : https://www.youtube.com/watch?time_continue=17&v=5erlM_DaWoU
Les tokens DANEEL sont limités à près de 69 millions (69320719 tokens après avoir brûlé et redistribuer les tokens invendus lors de l’ICO) au prix de 0,14 $ (au jour du 9 mai 2018) par jeton avec une capitalisation boursière proche de 4 millions de dollars. C'est un jeton ERC20 et non un titre ni un actif financier. Les jetons seront utilisés pour l'abonnement sur la plateforme Daneel où il y a deux types d'abonnement. Daneel offrira un abonnement gratuit d'un mois qui permettra aux particuliers d'accéder à toutes les fonctionnalités de leur application mobile ainsi qu'à la version web, mais avec un nombre limité de demandes. Les abonnements mensuels, trimestriels et annuels complets permettront aux particuliers d'avoir toutes les fonctionnalités sur la version mobile et sur le Web avec un nombre illimité de demandes, ainsi que le support de l’application.
Daneel sur CoinMarketCap https://coinmarketcap.com/currencies/daneel/
Le jeton DAN a été audité avec succès par CoinMercenary selon l'article ci-dessous: https://medium.com/@daneel_project/dan-token-has-been-successfully-audited-by-coinmercenary-f3cff75192d6
DAN est déjà sur les échanges suivants: HITBTC, IDEX, FORK DELTA, ETHERDELTA, DDEX et bien d'autres sont à venir !
DAN sera notamment coté sur Bancor à partir du 14 mai 2018 et sur la bourse de Hong Kong FUBT.
Les discussions sont en cours avec les plateformes suivantes: Poloniex, KuCoin et Livecoin.
En utilisant l’AI (intelligence artificielle) IBM Watson (numéro de contrat international IBM PartnerWorld: C5C955F4F18F5A56), Daneel fournira aux utilisateurs les fonctionnalités suivantes se référant au livre blanc (whitepaper) du projet:
✔️ Etre toujours informé Rassembler, intégrer et analyser l'information. Le concept d’analyse est au cœur de Daneel. Pour commencer, Daneel recherche, navigue, recueille et analyse différentes sources d'informations disponibles sur différents canaux en ligne : flux d'informations, médias généraux, forums, médias spécialisés et réseaux sociaux. Une fois l'information recueillie, il triera et classera toutes les données pertinentes afin de n'offrir que des informations jugées hautement fiables et pertinentes. Vous verrez alors en temps réel un récapitulatif de toutes les informations nécessaires concernant ; les tarifs actuels de toutes vos crypto-monnaies, les actualités crypto-monnaie triées par thème (technologique, juridique, partenariats, etc...), les différentes «Initial Coin Offering» (ICO) disponibles et leur projet.
✔️ Analyse des émotions du marché
Outre l'analyse et la synthèse d'informations, nous souhaitons permettre à Daneel d'analyser les émotions du marché à l'aide d'une fonction «Indicateur d'émotion sociale». L’intelligence artificielle recueille les messages postés sur les réseaux sociaux et/ou forums puis les analyse et transmet à l'utilisateur les sentiments en ligne prédominants entourant la crypto-monnaie de leur choix. De cette façon, vous pouvez plus facilement détecter un « pump » ou le doute croissant autour d'une crypto-monnaie. Vous pouvez ainsi être à jour pour chaque décision que vous prenez. En outre, vous pouvez également bénéficier d'indicateurs qui identifient les crytpo-monnaies qui sont les plus citées dans les sources d'information et sur les réseaux sociaux, ainsi que celles les plus recherchées sur Google.
✔️ Définir un score de confiance Notre intelligence artificielle utilisera un algorithme spécialement développé pour calculer un « score de confiance » en analysant les taux de change, les événements récents et les émotions perçues des utilisateurs sur les réseaux sociaux. Ce score, établi sur une échelle de 10, reflétera la fiabilité d'une crypto-devise à un moment donné. Cela donnera aux investisseurs une bonne idée du risque associé à un investissement.
✔️ Accès au rapport analytique détaillé de crypto-monnaie
Besoin d'un rapport complet sur une crypto-monnaie ? Historique, données statistiques, graphiques, organisation de l'entreprise, personnel important, événements récents… Retrouvez toutes ces informations dans un seul document généré chaque jour grâce à notre intelligence artificielle.
✔️ Interaction
Interagir avec Daneel grâce à notre service de conversation. Qu'est-ce qui pourrait être un moyen plus facile d'obtenir de l'information que de simplement le demander ? Pour obtenir les analyses de Daneel, il suffit d'exprimer une demande. L'intelligence artificielle recherche l'information la mieux adaptée à votre recherche et les résultats vous sont alors facilement communiqués. Daneel peut également proposer des actions de choix rapides en réponse à certaines demandes afin de vous faire gagner du temps. Basé sur le principe "Machine Learning", le système apprendra en continu : plus il y aura d'utilisateurs qui poseront des questions, plus il sera capable d'affiner ses réponses et ses résultats. C'est là où que l’on peut voir toute la puissance de l'intelligence artificielle Watson d'IBM !
✔️ GESTION DE VOTRE PORTEFEUILLE
Vous serez en mesure de gérer différents comptes à partir des platesformes d'échange compatibles avec l'application Daneel. Ajoutez votre compte via vos clés API, puis suivez la progression de vos investissements en temps réel. Daneel vous accompagne quotidiennement dans la gestion de vos investissements. Vous serez informé immédiatement si vos investissements fluctuent ou si une nouvelle information est susceptible d'avoir un impact sur l'un de vos investissements ! Vous ne voulez pas utiliser les clés API ? Très simple : dites à Daneel le type et la quantité de chaque crypto-monnaie que vous possédez, et il l'enregistrera dans votre profil personnalisé et vous conseillera exactement de la même manière!
✔️ Passer des ordres en un clic
Grâce à l'API des plateformes d'échanges compatibles avec Daneel, vous pourrez passer des ordres d'achat et de vente immédiats. Vous pourrez ainsi réagir rapidement à toute annonce ou événement important que Daneel partage avec vous !
✔️ Apprendre et étudier soi-même
Particulièrement adapté aux utilisateurs débutants, le service « Education » permet de répondre aux principales questions concernant le secteur et la technologie Blockchain. Plusieurs idées et concepts seront expliqués à l'utilisateur chaque jour, et ils seront en mesure de tester et de valider leurs connaissances grâce à des questions à choix multiples.
✔️ Partager
Trading social et interactions sociales :
En plus de l'aide apportée par notre intelligence artificielle, nous souhaitons intégrer une fonctionnalité appelée « trading social », un service qui permet aux utilisateurs d'observer et de suivre les investissements d'investisseurs expérimentés. Grâce à cela, les traders communautaires les plus populaires peuvent recevoir des jetons DAN en échange de leur participation à l'écosystème Daneel. Afin d'accélérer le développement de Daneel et de mener à bien son projet, l'équipe a mis en place des partenariats au cœur de sa stratégie :
Tout ce que vous devez savoir sur le statut juridique de Daneel et son adhésion au programme IBM Partnerworld
https://medium.com/@daneel_project/all-you-need-to-know-about-daneel-legal-status-and-its-ibm-partnerworld-program-membership-fb0fd5052ecf
Daneel Website https://daneel.io/
Daneel Whitepaper https://daneel.io/whitepapeen/daneel-wp-latest.pdf
Rejoignez la communauté Daneel
https://www.facebook.com/daneelproject
https://twitter.com/daneelproject
https://medium.com/@daneel_project
https://t.me/projectdaneel
Liens importants
https://bitcointalk.org/index.php?topic=2376203
Communauté Daneel : BOITE A SUGGESTION
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfKmi6oSeZddinBDWDBnNY23hDK2jnuBJKuAjZyaWaSqJeFmQ/viewform
submitted by Paulo_G to Daneel_Project [link] [comments]

NapoleonX AMA — July 9, 2018 — French Report

Looking for the English version? Read it here.
Stéphane Ifrah, CEO de NapoleonX, a répondu à vos questions lundi 9 juillet sur JVC. Si vous avez manqué la discussion, en voici le compte rendu complet !
Si en septembre tout se passe bien et que la licence est obtenue, combien de DAFs seront lancés d'ici la fin de l’année 2018 ?
Si nous obtenons notre licence d’asset manager courant septembre comme prévu, nous pouvons envisager de lancer 2 ou 3 DAFs d’ici la fin d’année. Nous sommes en train d’avancer sur la structuration avec nos avocats pour trouver la juridiction et le format le plus optimal afin de pouvoir lancer ces véhicules d’investissements dans un cadre réglementé, de maximiser la capacité de distribution et d’optimiser les impacts fiscaux éventuels pour les investisseurs.
Sans pour autant citer des noms, avez-vous déjà des investisseurs pour les DAFs ? Si oui, par lesquels sont-ils intéressés ?
Nous avons à peine commencé le marketing sur les DAFs : pour être pris au sérieux par les investisseurs que nous visons, nous avons en effet besoin d’aller les voir avec une structuration quasi définitive et un calendrier précis (qui dépend notamment de l’obtention de l’agrément AMF). Nous sommes également en train de finaliser nos outils de gestion et d’ouvrir nos lignes corporate avec les différents échanges. Cependant, nous sommes allés à NY en juin pour le World Blockchain Forum, où nous avons rencontré Rodolphe — que nous tenons à remercier pour cette AMA — et nous avons pu prendre la température sur notre proposition de valeur. Il en ressort que les investisseurs sont très intéressés par nos signaux de trading et qu’une majorité d’entre eux n’a pas forcément envie de mettre en place les moyens de les utiliser à grande échelle, préférant qu’on le fasse à leur place.
Combien de temps sera nécessaire selon vous pour que les DAFs atteignent leur régime de croisière (ICO, etc.) ?
Pour un fond classique, il faut attendre 18-36 mois pour être en régime de croisière en ce qui concerne la collecte. Cela correspond plus ou moins aux 3 ans de track record demandés par les institutionnels. Avec un peu de chance, nous irons peut-être un peu plus vite car il y a assez peu d’offres sur notre créneau.
Avez-vous pour projet de laisser vivre les 10 DAFs le plus longtemps possible (tant qu'ils fonctionnent) et de créer par la suite d'autres DAFs ? Est-ce que vous avez fixé un nombre maximum de DAFs que NapoleonX pourra gérer ?
Notre intention est de maximiser les frais de performances pour la société de gestion et donc pour nos token holders. Nous avons prévu de faire bénéficier nos DAFs des différentes évolutions et recherches sur nos modèles de gestion afin d’éviter de fermer et de rouvrir de nouveaux véhicules. C’est un moyen bien plus intelligent pour conserver les encours au maximum. En ce qui concerne le nombre maximum de DAFs, nous n’avons pas de limite, si ce n’est de s’assurer que chaque DAF est supérieur à une taille critique, car nous aurons des frais fixes à couvrir (tenue de compte, audit, valorisation…). Mais nous contrôlerons cette croissance afin de garder une communication claire en termes de produits, notamment au niveau des performances.
Avez-vous déjà des pistes concernant des échanges acceptant les tokens des DAFs ? Avez-vous déjà inclus dans votre contrat (avec IDAX par exemple), l'acceptation de ces tokens ?
Il y a de fortes chances que ces nouveaux tokens soient des securities et il y aura donc des diligences à faire auprès des échanges. On voit dans le marché une part de plus en plus croissante de security token dans les nouvelles ICO, et les échanges vont s’adapter à cette nouvelle donne. Pour le moment ils sont réticents, mais le marché évolue très rapidement. Comme toujours, nous serons le plus réactif possible, et le plus pragmatique également.
Sera-t-il possible, via la plateforme NapoleonX, de revendre ses tokens de DAFs contre de l'ETH ? Par exemple si un DAF est liquidé et que l’on souhaite récupérer la part qui nous revient.
Nous allons intégrer cette fonctionnalité à notre plateforme afin de faciliter la monétisation des frais de performance. Cependant, il n’est pas complètement exclu que les DAFs paient leur frais de performance directement en Ether. Cela dépendra de la structuration finale de ces derniers.
Quel serait l'impact d'une crise financière sur le rendement moyen des DAFs ? On parle dans la presse spécialisée d'une crise à moyen terme (d'ici 3 à 5 ans), peut-être même avant. À terme, est-ce dans la stratégie de NapoleonX de proposer plus de DAF crypto ?
Nous avons fait en sorte de développer des algorithmes de trading dont les performances sont les plus indépendantes possibles de la bonne santé des marchés financiers. Cela peut se voir en comparant les performances de long terme de nos algorithmes aux sous-jacents que l’on utilise. C’est un point essentiel de notre proposition de valeur et de la sélection future des nouvelles stratégies de trading. Timer le marché est extrêmement difficile, nous devons donc nous en affranchir au maximum.
Quelle plateforme permettra aux DAFs de passer un ordre ?
Nous sommes en train de développer cela en interne. Nous rencontrons de nombreux providers pour se faire une idée plus précise des fonctionnalités que nous devons embarquer et voir si nous devrions plutôt la louer, l’acheter ou bien la développer. Pour le moment, nous penchons sur le développement en interne, ceci afin de contrôler complètement notre outil. Une fois la plateforme développée, nous aurons alors des connecteurs par lesquels passeront nos ordres. Pour les cryptos, nous passerons par les 5-10 plus gros échanges du moment. En ce qui concerne les Futures, nous penchons actuellement pour Interactive Brokers qui propose une API. Mais nous pourrions retenir une autre solution en fonction des prix et du set-up opérationnel de nos véhicules.
La paire USD/BTC ayant le volume le plus important est celle de Bitfinex avec environ 150 millions de dollars de volume quotidien. Si les DAFs passent des ordres de 5, 10 ou 20 millions de dollars, cela sera susceptible de faire augmenter ou descendre le prix du Bitcoin, peut-être de quelques pourcents, ce qui peut avoir une influence sur les performances réalisées par les DAFs. Quelle sera la stratégie employée pour éviter une manipulation involontaire du marché ?
La liquidité est un de nos points d’attention majeur. C’est pour cela que nous allons nous concentrer au démarrage sur des stratégies cryptos sur l’Ether et le Bitcoin uniquement. Au final, notre rémunération sera le produit de la taille des encours sous gestion et de la performance réalisée sur ces derniers. Nous comptons diversifier les échanges par lesquels nous allons traiter afin d’augmenter notre capacité à gérer de plus gros encours. Pour le moment, nous n’avons regardé que de l’exécution sur un point dans la journée au travers de nos back tests. Nous sommes en train d’acquérir des données intraday afin d’affiner les exécutions et de voir l’impact en cas d’étalement d’ordre. Compte tenu des volumes journaliers sur le BTC, nous visons d’augmenter fortement cette capacité. Cela devra également s’accompagner d’une croissance du marché.
Concernant les institutionnels et le DAF BTC, allez-vous récolter leur participation en fiat puis convertir en BTC, ou collecter directement en BTC ? N'est-il pas moins contraignant de récolter du fiat à la lumière du rapport Landau ?
À ce stade nous n’avons pas de préférence sur les devises en collecte. En effet, il serait bien plus facile de récolter en fiat qu’en crypto. Mais ce qui est valable aujourd’hui pourrait changer demain. Il faut garder un maximum de flexibilité sur cet aspect. Ce qui est important pour nous, c’est que nos DAFs aient leur passif et leur actif en crypto. La collecte est un sujet un peu connexe.
Dans leur projection, quel ratio est-il prévu entre le prix du NPX et le dividende (même si l’on sait que le marché crypto réserve des surprises) ? Pensez-vous qu'il y aura un prix maximum qui ne pourra pas être dépassé, ou inversement un prix plancher ?
Le but de notre société de gestion est de maximiser les performance fees qui seront payés par les DAFs. En plus des signaux de trading, c’est ce qui fixera la valeur du NPX. En ce qui concerne le prix auquel les personnes souhaiteront acheter ces deux services, il est difficile de répondre précisément. Dans le monde plus classique des equities, il y a des actions qui sont valorisées avec des PER de 5 à 100, parfois plus. En général, plus le PER est élevé, plus on attend de la croissance sur les résultats.
Pensez-vous que le trading haute fréquence et plus globalement l’industrie des quantitative HF soit encore viable aujourd’hui, malgré des résultats plutôt décevants sur les 4-5 dernières années ? Quel avenir lui présagez-vous ? L’émergence des cryptos pourrait-elle lui donner un nouveau souffle ?
Il faut faire attention à ne pas mettre tout le monde dans le même panier. Le marché est un jeu à somme nulle, donc s’il n’y avait que du trading quantitatif, en moyenne personne ne gagnerait d’argent — ce qui ne veut pas dire que certains ne gagneraient pas régulièrement de l’argent. Cette classe d’actif est celle qui a la plus forte croissance depuis maintenant 10 ans, mais évidemment tous les bots ne se valent pas. Il faut savoir faire le tri dans ce qui est proposé — c’est exactement ce que nous comptons faire chez NapoleonX. Nous l’avons fait au travers des premières stratégies que nous avons proposé et allons continuer à le faire dans le choix des nouvelles que nous intégrerons.
Comment voyez-vous le futur l'équilibre entre petits et grands portefeuilles, par rapport aux différents aspects du projets (système de vote, \% détenu du total supply…) ?
Même si, de par nos techniques, nous pouvons aussi facilement gérer de l’argent pour des petits portefeuilles que des gros, nous risquons d’être initialement limités par le côté réglementaire, qui sera toujours plus protecteur des petits porteurs que des gros. En conséquence, le législateur risque de limiter notre capacité de distribution auprès d’un public très large, au moins dans un premier temps. Mais nous allons tout faire pour s’affranchir de cette contrainte le plus vite possible, car notre dispositif sera complètement automatisé.
Quel type de stratégie essayez-vous de développer avec le bot sur IDAX ?
À ce stade nous développons un bot afin de faire le market making sur notre propre token. Nous nous servirons de cette expérience et des savoir-faire acquis pour voir si nous pouvons généraliser cette technique et proposer des offres à d’autres ICO en échange d’un mandat de gestion des fonds qu’ils auront levés.
Peut-on en savoir plus sur le partenariat avec Ledger ?
Nous avons noué un partenariat avec la Maison du Bitcoin, située à Paris, afin de gérer nos conversions de crypto vers le fiat (afin de faire face à nos dépenses corporate). Il se trouve que Ledger est la maison mère de la Maison du Bitcoin et que jusqu’à très récemment ils étaient dans les mêmes locaux. Cela nous permet de discuter plus régulièrement avec eux. Il se trouve que, du fait de cette proximité, la Maison du Bitcoin est en train de développer une solution de conservation basée sur l’expertise de Ledger.
Quelles sont les perspectives d'avenir de NapoleonX ? Quid de l'intelligence artificielle ? Peut-on espérer d'ici 5 ans avoir un ou plusieurs DAFs dirigés par une intelligence artificielle ?
Nous souhaitons incarner le futur de la gestion d’actif dans le monde crypto, devenir le nouveau Blackrock de ce milieu-là, même si nous sommes conscients du chemin qu’il reste à parcourir pour y arriver. À ce stade, nous avons développé des algorithmes sans utiliser d’IA, mais nous croyons beaucoup à son utilisation pour trouver de nouvelles sources de performance. Nous sommes en train d’explorer l’utilisation de l’IA sur de l’allocation entre stratégies sur un même actif, afin de rendre plus robustes nos stratégies déjà développées. Nous explorerons ensuite la possibilité de créer des stratégies sur un actif utilisant cette technique pour voir ce que cela peut apporter en termes de performance et de décorrélation.
Vous avez récemment ajouté l'analyse de sentiment SESAMm. Est-ce qu'à terme NapoleonX envisage de se diversifier davantage ? Si oui, quels sont les produits en réflexion ou en développement ?
Nous avons ajouté un nouvel indicateur de sentiment car nous pensons que c’est quelque chose de diversifiant. L’analyse de sentiment, tout le monde en parle, mais peu de gens la pratiquent. Nous ne savons pas encore si nous pourrions définir des algorithmes là-dessus, mais nous voulions offrir la possibilité à notre communauté de pouvoir se faire sa propre idée. Et nous allons aussi y travailler de notre côté en parallèle. Une des idées qui sous-tend cette démarche est également de diffuser un maximum de contenu pertinent sur notre plateforme afin de générer un trafic de qualité et de construire notre image de sérieux.
NapoleonX pourrait-il s'imposer comme la plateforme d’une nouvelle génération d'AM "globaux", même si les cryptos se révélaient être des actifs relativement peu intéressants à trader ?
C’est en tout cas clairement notre stratégie. Nous souhaitons devenir un nouveau Blackrock de la gestion, moins par la taille que par le côté novateur et performant.
Allez-vous ajouter une seconde authentification (Google Authenticator…) pour se connecter au site ? Pour le moment, la sécurité parait assez limitée.
Pour le moment, il n’y a aucun flux d’argent sur notre site, donc les soucis de sécurité ne sont pas aussi centraux que sur d’autres plateformes. Nous mettons principalement à disposition de l’information (signaux de trading) à ce stade, donc nous ne craignons pas trop le piratage. Lorsque les DAFs seront en place et qu’ils distribueront des paiements issus des performance fees, ils seront payés aux adresses NPX via des smart-contracts, sans passer par notre plateforme. Cependant, nous reverrons sans doute notre politique de sécurité à ce moment-là, car cela reste un sujet important.
Il faut actuellement 10 000 NPX pour avoir un compte Platinum. Cela est-il susceptible de changer à l'avenir avec un nouveau statut offrant de nouveaux outils ou d’autres avantages ?
À ce stade, l’idée est d’offrir un certain nombre de services en fonction du nombre de NPX détenus. Il est à noter que nous ne demandons pas de consommer (« brûler ») ces NPX, mais seulement de les immobiliser. Cela permet à ceux qui en détiennent de s’assurer que les gens n’ont pas intérêt à les revendre, et donc d’organiser une forme de pénurie qui met une pression à la hausse pour les porteurs. Notre job va être de trouver de nouveaux services à mettre à disposition, avec une vraie valeur ajoutée. Nous ferons cela de manière graduelle et sans inflation démesurée.
Quelle est la somme d’actifs sous gestion par la société Napoleon Capital ?
Napoleon Capital est notre autre structure, privée. Nous n’avons pas vraiment vocation à dévoiler de chiffres là-dessus, mais à titre indicatif, nous avons actuellement des encours supérieurs à 50 millions d’euros pour plusieurs clients. Les stratégies utilisées combinent plusieurs des stratégies des DAFs que nous vous avons proposées dans le cadre du projet NapoleonX.
Fin Q2/début Q3 va avoir lieu votre campagne marketing principale, coïncidant avec la potentielle obtention de l’accréditation AMF. Pensez-vous qu’en cas de refus de l’AMF cela changera la stratégie que vous avez planifiée ?
Nous allons obtenir cette licence, il n’y a aucun doute là-dessus. L’incertitude porte plus sur la forme des véhicules que nous allons pouvoir lancer, même si nous avons déjà de très bonnes pistes. En fonction de la structuration finale, nous aurons des potentiels de distribution différents, à cause de la réglementation. Notre but est de maximiser ces potentiels-là. Aussi, en fonction de la solution retenue, nous aurons une approche marketing spécifique que nous mettrons en œuvre à plein régime à partir de septembre.
Plutôt que de distribuer 70\% des bénéfices aux holders de NPX et en conserver 30\% pour le staff, pourquoi ne pas redistribuer 100\% aux holders et garder 30\% des tokens ?
Cela aurait pu être une alternative, mais ça n’est pas celle que nous avons choisie.
Avez-vous vendu/dilué votre equity en plus des tokens ? Si oui, quelle est la répartition, quel est le pourcentage vendu, et pour quelle somme ? Et dans quelle mesure souhaitez-vous qu'elle prenne de la valeur (plus ou moins important que la prise de valeur des tokens ?) Si non, pensez-vous le faire dans le futur ? Et avec quelle valorisation ? Similaire à celle des tokens ?
Nous n’avons pas dilué notre part dans le capital de Napoleon Crypto. Nous en détenons toujours 100%. À court terme, nous n’avons aucune intention de diluer le capital, si ce n’est pour faire de la place à nos employés. En ce qui concerne les tokens, ils constituent pour nous une réserve supplémentaire de financement pour développer le projet. C’est pour cela que nous comptons bien les valoriser au mieux, non pas en créant un faux marché, mais en apportant de la valeur ajoutée.
submitted by Project_NapoleonX to NapoleonX [link] [comments]

Petite analyse détaillée des principales cryptomonnaies

Bonjour,
voici un résumé avec mon avis sur quelques cryptomonnaies intéressantes du top 50, avec mon avis sur chacune d'entre elle. Certaines ont des sources (en français) qui vous permettront de creuser un peu. N'hésitez pas à donner votre avis pour améliorecompléter ce tour d'horizon :)
Bitcoin (XBT) : or numérique Montant maximum : 21 millions de bitcoins (actuellement : autour de 16,5 millions). C'est la cryptomonnaie la plus ancienne, la plus solide et la plus répandue. Elle représente à elle seule la moitié de la capitalisation totale des cryptomonnaies, et elle sert souvent d'intermédiaire entre deux autres cryptomonnaies. Elle a 9 ans et sa conception n'a jamais été mise en défaut. C'est la cryptomonnaie actuellement la moins risquée des cryptos, au moins à moyen terme (quelques années) - ce qui ne veut pas dire qu'elle est sans risque ! Mon avis : Selon moi le bitcoin a un vrai avenir sur tout ce qui est transactions entre personne genre virements bancaires ou éventuellement paiements de grande valeur, mais pas vraiment pour les achats du quotidien : dans l'état actuel de la technologie, le bitcoin a un problème de "scabilité" (possibilité de faire de très nombreuses transactions par seconde). Plusieurs innovations sont attendues en 2018 pour améliorer ce point, notamment le Lightning Network qui permettrait de décharger une partie des transactions. Côté investissement, n'importe quel portefeuille que vous vous ferez devrait contenir des bitcoins. La proportion dépend du risque que vous souhaitez prendre mais 1/3 à 2/3 de votre portefeuille semble une fourchette raisonnable.
Ethereum (ETH) : plate-forme de smart contracts Montant maximum : pas de maximum (actuellement : presque 100 millions) Cette cryptomonnaie a été créé en 2015, avec à sa tête Vitalik Butlerin, un développeur reconnu dans la communauté. L'ethereum a un intérêt fondamental par rapport au bitcoin et autres cryptos similaires : il permet d'exécuter des "smarts contracts", c'est à dire des bouts de code. Cela a un potentiel d'applications beaucoup plus large que le bitcoin, et a même lancé une nouvelle génération de cryptomonnaies. Par ailleurs, elle est soutenue par quelques grosses entreprises, regroupées au sein de l'Ethereum Alliance - même si rien ne garantie que ces entreprises vont effectivement utiliser l'ethereum et non pas leur propre cryptomonnaies à l'avenir... Mon avis : Malgré un risque supérieur à celui du bitcoin, ça me semble être une cryptomonnaie qui a un intérêt potentiel important, et donc pourrait devenir une technologie réellement disruptive. Les smarts contracts ont pour énorme avantage d'être infalsifiables ("code is law") - ce qui a d'ailleurs déjà eu de fâcheuses conséquences (cf Ethereum Classic, voir ci-dessous) et continue à en avoir (une erreur dans un smart contract de Parity durant l'été 2017 a gelé des centaines de milliers d'éther)... Malgré ce potentiel énorme, beaucoup reste à faire et à développer, et certains commencent à se plaindre du statut "Work In Progress"/"Proof of Concept" qui semble durer. Certains pensent d'ailleurs que sa valeur est trop élevée par rapport à sa valeur fondamentale : on n'utilise pas vraiment l'éther comme cryptomonnaie, mais comme support pour les smarts contracts, surtout que sa valeur est actuellement portée par l'essort des ICO (Initial Coin Offering). Pour creuser : Vidéo d'ArtPlay sur Ethereum .
Ripple (XRP) : la crypto des banques Montant maximum : environ 100 milliards (actuellement : environ 38 milliards) - il s'agit d'une crypto déflationniste (i.e., le nombre total de ripple diminue avec le temps). 6 milliards sont également détenus par les créateurs, et le reste est placé en "Escrow" Cette cryptomonnaie existe depuis quelques années déjà, avec des premiers concepts datant de 2004. Son but est de réduire des taux de changes entre n'importe quelle monnaie du monde, en passant par le Ripple comme monnaie intermédiaire. La gestion est cependant centralisée, ce qui est différent de la plupart des autres cryptomonnaies ; mais cela peut être considéré comme un avantage pour les banques traditionnelles. Ripple a noué des partenariats importants (American Express en novembre 2017, ou la fondation Bill and Melinda Gates, par exemple), qui montre un réel intérêt du monde de la finance "classique". Cette cryptomonnaie est "pseudo-décentralisée" : la validation des noeuds est confiée à un certain nombre d'acteur sélectionnés à l'avance. Mon avis : C'est une idée intéressante, et son positionnement particulier par rapport aux autres cryptomonnaies (ne servir que d'intermédiaire) en fera peut-être son succès. Le principe des taux de change n'est pas spécifique au ripple mais c'est un bon angle marketing. Quelques zones d'ombre déplaisent cependant à la communauté crypto, notamment l'aspect pseudo-décentralisé qui va à l'encontre de la philosophie générale des cryptomonnaies, et le grand nombre de ripple détenu par l'équipe de développement, donc on ne sait pas comment ils vont être utilisés. Pour creuser : Vidéo de Blocs sur Ripple .
Ethereum Classic (ETC) : clone d'ethereum voué à l'échec Montant maximum : pas de maximum (actuellement : presque 100 millions) En 2016, une faille a été découverte par des hackers dans un smart contract (un DAO) basé sur Ethereum (donc non lié au code Ethereum lui-même). Cela a permis un vol historique de plusieurs millions de dollars. L'équipe de développement et l'écrasante majorité des utilisateurs ont accepté de réécrire la blockchain pour annuler le vol. Cela a nécessité un hard fork, qui est devenu le nouvel Ethereum. Une petite partie de la communauté a cependant considéré que l’intervention humaine pour décider où l’argent était n’était pas “éthique”, même si cela impliquait une perte d’argent par des investisseurs n’ayant pas suffisamment fait attention à ce qu’ils faisaient de leurs tokens, et qu’il fallait donc garder une blockchain “non manipulée”, c’est devenu l’Ethereum Classic (ETC). Tous les possesseurs d'ETH ont donc eu la même quantité d'ETC. Mon avis : Personnellement, je refuse de soutenir cette cryptomonnaie pour des raisons philosophiques. C'est un pur produit de spéculation, et je n'y vois peu d'avenir concret. Pour creuser, un message d'un ancien participant au projet ETC, qui montre un peu les dessous de cette cryptomonnaie et pourquoi il faut sérieusement s'en méfier
Bitcoin Cash (BCH) : clone du bitcoin hostile au bitcoin Montant maximum : 21 millions de bitcoins (actuellement : autour de 16,5 millions). Comme pour l'ETC avec l'Ethereum, il s'agit d'une copie du bitcoin suite à un hard fork. Le problème de base est la scabilité, c'est à dire le nombre de transactions que l'on peut faire passer à la seconde. Le bitcoin est très encombré actuellement, ce qui augmente les frais de transaction de manière vertigineuse (il faut payer cher pour être sûr que sa transaction va être effectuée). Pour régler ce problème, plusieurs solutions existe. Le Lightning Network, proposée par les développeurs "historiques" du bitcoin n'est pas encore prêt. Des mineurs ont décidé de lancer leur propre blockchain, avec une taille de bloc de transaction 8 fois plus grande qu'actuellement, et une difficulté de minage mise à jour plus rapidement. Mon avis : Le Bitcoin Cash a été lancée face au bitcoin de manière "hostile", avec pour intention claire de remplacer celui-ci. La solution retenue (augmenter la taille des blocs de transaction) n'est que temporaire et ne règlera pas le problème, qui nécessite une vraie rupture technologique. Il y a eu beaucoup d'hostilité, de désinformation et de délit d'initié de la part de cette cryptomonnaie. Comme pour l'ETC, je refuse de soutenir cette cryptomonnaie pour des raisons philosophiques. Pour creuser : Vidéo de Blocs sur Bitcoin Cash .
Litecoin (LTC) : clone du bitcoin en un peu plus rapide Montant maximum : 84 millions (actuellement : environ 49 millions) Il s'agit d'une cryptomonnaie similaire au bitcoin, avec quelques petits avantages, genre un minage plus facile et un temps de validation des transactions plus court. L'équipe de développement, dont Charlie Lee est la figure la plus connue, a l'air solide, et arrive à implémenter des nouveautés (avec succès) plus facilement que le bitcoin. Mon avis : Il y a peu de chances que cette cryptomonnaie supplante le bitcoin, étant donné que malgré ses avantages, elle n'a pas réussi à supplanter le bitcoin depuis son lancement il y a 5 ans. Cependant vous ne prendrez pas beaucoup de risque non plus en investissant dans cette crypto.. Pour creuser : Vidéo de Renan sur Litecoin .
Cardano (ADA) : nouveau concurrent de Bitcoin Montant maximum : 45 milliards d'ADA. Lancée le 1er octobre 2017, cette crypto a fait une entrée remarquée dans le top 10 des cryptos en 2 mois à peine. Il se démarque de ses concurrents par le fait d'être développés par des universitaires. Il s'agit d'une plateforme de smart contracts. La validation se fait par proof-of-stake, c'est à dire dépendamment du nombre d'ADA possédés, et non pas par proof-of-work comme le bitcoin. Le modèle de gouvernance se fait par un certain nombre d'élus qui décident de l'évolution de la crypto. Mon avis : la crypto semble avoir des bases solides, et le modèle de gouvernance est intéressant, plus souple que bitcoin sans être centralisé de manière quasi immuable par de gros acteurs comme ripple. On peut le voir comme un futur challenger de Bitcoin.
Monero/Dash/Zcash (XMDASH/Zcash) : cryptos anonymes Ces cryptomonnaies ont en commun d'avoir un principe similaire au bitcoin, mais avec un accent donné sur l'anonymat. Cela peut être intéressant pour plusieurs types de publics, et donc peuvent devenir une alternative viable. Pour information, le Monero et le Dash, avec le bitcoin et l'ethereum, étaient acceptés sur AlphaBay (le principal site web de ventes illégales, dont la drogue, sur le web avant sa fermeture). Les équipes de développement ont l'air solides pour les trois. Mon avis : Ces cryptomonnaies ont un réel intérêt par rapport au bitcoin. J'aurais cependant du mal à dire laquelle est la plus intéressante entre les trois. Le Dash a une meilleure communication, Monero est plus "artisanal" mais plus solide techniquement, Zcash a un potentiel de développement plus élevé. Pour creuser: Vidéo de Blocs sur Monero . Pour creuser: Vidéo d'ArtPlay sur Dash .
NEM (XEM) : crypto asiatique Montant maximum : 9 millions (actuellement : 9 millions) C'est une cryptomonnaie visant essentiellement un public asiatique. C'est une cryptomonnaie soutenue par de grosses banques et institutions japonaises, ce qui peut contribuer à son succès. Sa valeur a explosé en quelques mois. Mon avis : Cette crypto a du succès, mais comme on en entend moins parler dans le monde occidental, il est plus difficile de se faire un avis objectif.
IOTA (MIOTA) : crypto pas encore fonctionnelle destinée à l'internet des objets C'est une cryptomonnaie visant à faire des micropaiements dans le monde de l'internet des objets. Cela représente une technologie réellement "disruptive". Un point intéressant de cette crypto est la scabilité (c'est à dire la possibilité de développement à grande échelle), assurée par construction même : pour chaque transaction effectuée avec le IOTA, il faut valider 2 transactions au préalable. Mon avis : L'internet des objets a un grand avenir, et cette idée semble séduisante. Lors de son lancement, sa capitalisation a directement dépassé le milliard de dollars. La technologie n'est cependant pas encore au point, et la validation de transactions comme préalable à chaque nouvelle transactions est certes un mécanisme intéressant, mais qui n'a jamais été testé. Il faut voir si c'est une technologie sérieuse et sécuritaire.
Stratis (STRAT) : créez votre propre blockchain Il s'agit d'une start-up proposant à des entreprises d'implémenter la technologie blockchain pour elles. Elle permettra de faire de la programmation en C#, un langage de programmation répandu. C'est un marché porteur, la technologie blockchain ayant un avenir certain, et Stratis est l'une des premières entreprises positionnées sur ce marché. Mon avis: Le potentiel de croissance futur dépend de la qualité de cette entreprise. Pour l'instant elle s'en sort plutôt bien Pour creuser: Vidéo de Blocs sur Stratis .
EOS (EOS) : smart contracts gratuits EOS sert de plateformes à smart contracts, un peu comme Ethereum. Mais à l'invers de celui-ci, EOS garantit des transactions gratuites, et les promoteurs promettent de pouvoir gérer des millions de transactions par seconde. Cette crypto a un lancement particulier et pour l'instant unique : au lieu de mettre en vente tous les tokens d'un coup comme c'est généralement le cas, ils en mettent un 1/365e chaque jour pendant 1 an (après une vente initiale). Mon avis: Le pari est risqué mais valable. Le format particulier de son ICO fait qu'on a le temps de voir comment le projet évolue et si l'équipe est solide - ce qui est un gage de confiance.
NEO/Waves/Omni/Nxt/Bitshares/Counterparty (ANS/WAVES/OMNI/NXT/BTS/XCP) : smart contracts alternatifs Ces cryptomonnaies ont un concept similaire à Ethereum, c'est à dire d'être une plateforme pour des smart contracts. Mais elles ont moins de succès: parmi les 50 assets les plus populaires, 43 sont basées sur Ethereum, 4 sont basés sur Omni, 1 sur Nxt, 1 sur Waves, 1 sur NEO... Mon avis : pour l'instant ces cryptomonnaies ont moins de succès que Ethereum, mais ça pourrait changer avec NEO ou Waves qui ont eu beaucoup de succès récemment. Omni et Nxt ont à peu près le même âge que Ethereum donc je doute de leur succès. Je ne connais pas bien les deux derniers. Pour creuser : Vidéo de Blocs sur NEO .
Iconomi (ICN) : jouez à la bourse dans le monde des cryptos Cette cryptomonnaie vise à créer des outils de trading comme en bourse : portefeuille de valeurs, indices, etc. L'idée est d'acheter des tokens de cette cryptomonnaie, sachant que l'argent sera investi sur d'autres cryptomonnaies et suivra leur valeur. L'équipe de développement a l'air sérieuse et a sorti mi-2017 le premier volet de son projet (le ICNX) Mon avis : C'est une bonne idée si vous ne voulez ou pouvez pas passer trop de temps à suivre le détail du marché - activité hautement chronophage...
Golem (GNT) : louez votre puissance de calcul Cette cryptomonnaie représente des tokens pour louer de la puissance de calcul. Le principe est que si l'on a besoin de beaucoup de puissance de calcul pour un projet particulier (calcul en laboratoire, rendu 3D dans un film d'animation, etc), on passe un contrat sur la blockchain pour effectuer ces calculs, distribué entre de nombreuses machines, sans passer par des machines hyper puissantes (comme le projet [email protected], pour ceux qui connaissent). Notez que la rémunération de ceux qui ont participé au calcul se base sur un système de loterie pour diminuer les coûts de transaction. Mon avis : L'idée est séduisante, et c'est probablement l'un des projets les plus solides, car on peut avoir une idée de sa valeur fondamentale, en comparant aux services existants de cloud computing (Amazon ou Microsoft). Mais c'est paradoxalement l'un de ses défauts : sa valeur ne grimpera probablement pas à des sommets car sa valeur fondamentale pouvant être grossièrement estimée, sa valeur d'échange ne devrait pas trop s'en éloigner. Par ailleurs, le revenu tiré de la puissance de calcul par Golem sera toujours comparé au revenu potentiel du minage, et sera probablement comparable.
AuguGnosis (REP/GNO) : pariez sur l'avenir Ces deux projets, relativement similaires, proposent de faire des paris sur l'avenir grâce à des smarts contracts, un peu comme chez les brokers à Londres. Ils se basent sur la fameuse "sagesse des foules" : si on demande à un grand nombre de gens de faire une estimation (par exemple, le nombre de boules dans une boite), alors la valeur moyenne sera souvent très proche de la vraie valeur. Il y a un certain nombre d'hypothèses pour que cela fonctionne, notamment que les gens font des estimations indépendantes (ils ne discutent pas entre eux, sinon ils s'influencent) et non biaisées, ce qui est en pratique difficile. Mon avis : Ce sont des projets intéressants, qui peuvent faire connaitre le monde de la blockchain au grand public - tout comme on donne parfois les estimations des brokers anglais pour le résultat d'une élection ou un match de foot. Je n'ai pas trouvé leurs plateformes de pari vraiment claires, mais j'imagine que ça va s'améliorer avec le temps.
Dogecoin (DOGE) : clone rigolo du bitcoin Montant maximum : pas de maximum (actuellement : presque 110 milliards) Un clone du bitcoin dont les possesseurs cherchent surtout à faire augmenter sans limite sa valeur (leur slogan : "to the moon!"). Mon avis : une cryptomonnaie qui n'a pas beaucoup d'intérêt à part pour son symbole marrant (une tête de chien). Sérieusement.
GameCredits/MobileGo/FirstBlood (GAME, MGO, FIRST) : les cryptos des jeux vidéos Ces cryptomonnaies se concentrent dans le monde du jeu vidéo, selon trois marchés : la vente dématérialisée "à la Steam" (plutôt pour GameCredits), les micropaiements dans le jeux mobiles (plutôt pour MobileGo) et les paris sur les tournois de jeux vidéos (plutôt pour FirstBlood). Chacun de ces marchés a un grand potentiel ; la grande question est de savoir si ces acteurs vont réussir à s'imposer. Cela dépend plus de la qualité des entreprises que de la cryptomonnaie en elle-même. Mon avis : Ces cryptomonnaies sont dignes d'être suivies, vu le potentiel du marché. Mais je pense personnellement que ces cryptomonnaies doivent venir des acteurs historiques du marché (Steam, Electronic Arts, Blizzard...), déjà bien implantés avec des plateformes solides, plutôt que d'extérieurs qui doivent s'imposer. La tendance actuelle est de se rapprocher du e-sport, encore sous-développé.
CIVIC (CVC) : identifiez-vous et authentifiez-vous grâce à la blockchain Cette cryptomonnaie s'intéresse aux concepts d'identité. Ils proposent de faire des vérifications d'identité avec une validation sur la blockchain : par exemple, un site web, au lieu de demander une pièce d'identité et une preuve de domicile, pourrait simplement demander une confirmation dans la blockchain CIVIC que son client est bien celui qu'il croit être. Cette demande serait monnayée avec le token CIVIC. Leur ICO a été très particulière : le nombre de tokens mis en circulation était limité et avait un mécanisme pour avoir un maximum d'utilisateurs plutôt que pour lever le maximum d'argent possible - ce qui est très cohérent avec le projet. Mon avis : un super projet, et l'équipe semble bien tenir la route. Certains s'inquiètent du côté "Big Brother" de cette technologie - toutes les infos personnelles sont stockés sur un registre - mais le projet est en tout cas tout à fait cohérent avec le potentiel de la technologie blockchain.
InsureX (IXT) : assurez-vous grâce à la blockchain Il s'agit d'un smart contract avec assurance - c'est à dire que l'on s'assure pour un risque (par exemple : le bitcoin descend en-dessous de 20000 euros avant le 1er septembre). Le "smart contract" permet de s'assurer que le contrat sera exécuté quoi qu'il arrive. Mon avis : l'idée est bonne, c'est même la base des smart contracts, mais cela arrive selon moi trop tôt : le monde des cryptomonnaies est encore jeune et peu mature, et je vois mal une adoption même partielle d'assurances sur une blockchain. Mais le projet est à suivre quand même.
TenX, TokenCard, Monaco, WireX/Xapo (PAY,TKN, MCO, ???) : cartes bancaires cryptos Ces projets visent à pouvoir dépenser ses cryptomonnaies avec une carte bancaire. L'idée est bonne, car ça permet d'être peu affecté par les taux de change variables entre pays - par contre, on est très affecté par la volatilité des cours des cryptomonnaies. Plusieurs entreprises se sont lancées sur cette idée, il reste à voir laquelle s'en sortira le mieux, et si cela a réellement un intérêt pour les paiements du quotidien. Mon avis : C'est une idée qui permet d'utiliser réellement ses cryptos, plutôt que de les utiliser uniquement à des fins de spéculation. Cependant, ce marché est encore jeune : par exemple, début janvier, la plupart des cartes bancaires ont été désactivées, car elles passaient par un intermédiaire du nom de WaveCrest qui a vu ses activités stoppées par VISA.
Basic Attention Token (BAT) : alternative payante à la publicité sur internet Ces tokens vont de pair avec un navigateur, Brave. Ce navigateur a du succès actuellement, notamment grâce à sa capacité native de bloquer les publicités (comme adBlock ou uOrigin), ce qui en plus accélérerait le chargement des pages web. Le modèle derrière propose d'accepter certaines publicités, d'être rémunéré pour le visionnage via un pourcentage sur le coût de la publicité, et ce sous forme de tokens BAT. Le lancement du BAT a été un énorme succès, avec 35 millions de $ en tokens vendus en 30 secondes. Mon avis : une belle idée. Cela repose sur plusieurs inconnues cependant : l'adoption massive du navigateur Brave (malgré son succès croissant, sa part de marché reste faible) ; arriver à mettre le mécanisme de partage de rémunération avec les utilisateurs ; être sûr que le montant des rémunérations soit suffisantes, etc. Si toutes ces conditions sont remplies, l'intérêt est fort. Personnellement, je préfère attendre un peu pour voir l'évolution.
Tether (USDT) : vaut 1 US$ ou moins Cette cryptomonnaie a été crée comme valeur refuge : 1 USDT est censé valoir 1 US$. Tant que la conversion USDT/US$ est possible, cela revient au même d'avoir l'un ou l'autre. Cependant, comme cette conversion n'est pas toujours possible, les gens préfèrent avoir des US$, que l'on peut utiliser partout : ainsi, la valeur d'1 USDT est en pratique légèrement inférieure à celle d'1 US$. Mon avis : Le concept permet de retirer des fonds en USD - en attendant de les réinvestir - sans devoir payer les taxes sur les gains financiers. Selon moi c'est plutôt pour les citoyens américains qui sont taxés assez strictement pour les gains financiers. Par ailleurs, l'entreprise derrière les USDT injecte régulièrement des nouveaux tokens, et de nombreuses rumeurs doutent de la capacité de l'entreprise à avoir des stocks suffisants pouvoir échanger un nombre appréciable USDT contre des USD si les possesseurs le demandaient. Méfiance !
Bitconnect Coin (BCC) : Arnaque à la Madoff Montant maximum : 28 millions de bitconnect coins (actuellement : autour de 6,5 millions). Cette crypto a beaucoup de similarités avec le bitcoin, sa principale particularité est de proposer des échanges d'utilisateur à utilisateur, sans passer par une plateforme d'échange. Par ailleurs, elle utilise une combinaison de Proof-Of-Stake (POS) et Proof-Of-Work (POW). En clair, pour valider une transaction, au lieu de se baser sur la puissance de calcul du validateur (POW), on se base sur la quantité de cryptomonnaie qu'il possède (POS). Sur le principe, cela pourrait sauver beaucoup de puissance de calcul ; mais la vulnérabilité de cette technique est moins assurée. Ils proposent aussi un intérêt très élevé si vous épargnez vos BCC (jusqu'à 1%/jour, soit 90% par an !). Mon avis : attention, malgré cette présentation, selon la grosse majorité des personnes - moi inclus -, il s'agit d'une escroquerie. Les indices sont en effet nombreux : aucune présentation des membres de l'équipe sur le site officiel ou l'annonce de lancement sur bitcointalk ; un taux d'intérêt délirant ; un système spéculatif douteux : les utilisateurs achètent des BCC directement aux développeurs, et comme les intérêts sont très élevés, ils les vendent rarement. Donc les développeurs sont les principaux bénéficiaires (ils attendent probablement que le cours soit au plus haut pour disparaitre dans la nature). Si vous mettez le moindre satoshi là-dedans, faut s'attendre à le voir disparaitre à n'importe quel moment. Vous voilà prévenu. Pour creuser: Vidéo d'Hasheur sur Bitconnect .
Komodo (KMD) : plateforme décentralisée d'ICO, basée sur Bitcoin Montant maximum : ? (actuellement : autour de 100 millions). Komodo est une cryptomonnaie assez difficile à résumer, le projet est plutôt gros. Komodo est à la fois une monnaie, une plateforme et un système de smart contracts. Parmi ses caractéristiques les plus intéressantes de Komodo, c'est le lancement futur d'une plateforme d'ICO un peu similaire à Ethereum, "Monaize". Celle-ci sera notamment décentralisée et anonyme. Par ailleurs, le Komodo ne vise pas à remplacer le Bitcoin, mais au contraire se base sur celui-ci : au lieu de sécuriser sa blockchain de manière indépendante grâce à ses propres mineurs, Komodo va faire valider sa blockchain par Bitcoin. Il y a aussi un système d'"atomic swap", une fonctionnalité qui permet de faire l'échange de 2 cryptos instantanément et sans frais. Enfin, Komodo fait partie d'un écosystème de cryptomonnaie en développement, SuperNet. Mon avis : Le projet est intéressant, ambitieux et réaliste. J'apprécie le fait qu'il se base sur Bitcoin plutôt que d'essayer de remplacer celui-ci : Bitcoin ne disparaitra pas à court ou moyen terme, sa blockchain est solide, donc cela me parait judicieux de "profiter" de ses avantages. Une nouvelle plateforme d'ICO est aussi appréciable, même si le secteur est "concurrentiel". Ceci dit, le marketing n'est pas terrible - mais cela peut signifier de bonnes opportunités d'investissement à l'heure actuelle, le temps que ça se développe. On en est encore au début, il faut voir comment ça évolue ! Pour creuser: Vidéo d'ArtPlay sur Komodo .
Siacoin, Storj, MaidSafeCoin (SIA, STORJ, MAID) : louez votre espace disque L'idée de ces cryptomonnaies est de faire du cloud-storage grâce à la blockchain. En gros, si vous avez besoin d'espace de stockage, vous pouvez mettre vos données sur le cloud, qui seront redistribuées parmi les participants, avec une rémunération par cryptomonnaie. Cela ressemble à Google Drive ou Dropbox, sans l'aspect centralisé. L'un des enjeux est la confidentialité des donnes. Mon avis : un concept intéressant, même si ça m'enthousiasme moins que les projets de cloud-computing basés sur la blockchain. Cela peut marcher si on a plus confiance dans la confidentialité du cloud-computing par blockchain que celui proposé par des entreprises dédiées. Parmi les différents projets, le Siacoin a l'air d'être le plus solide, avec des mises à jour régulières et une roadmap respectée.
Electroneum (ETN) : utilisez votre smartphone pour miner Cette cryptomonnaie a lancé une ICO avec beaucoup de succès en octobre 2017 (dans les 40 millions de dollars). Le principe, c'est de proposer de faire du mining avec son téléphone. Les téléphones sont évidemment beaucoup moins puissants que les ordinateurs, mais le but est de proposer une application simple, que n'importe qui peut télécharger. Ainsi, cela pourrait convaincre des gens de rentrer dans l'écosystème des cryptomonnaies grâce à une friction très faible. Cette cryptomonnaie pourrait ensuite servir à des jeux mobiles, des paiements comme chez Uber, etc. Mon avis: le point fort des développeurs, c'est la communication, ils la font bien. Mais cette cryptomonnaie repose sur deux (gros) risques : va-t-on réussir à attirer de nouveaux utilisateurs par ce biais ? Et : sur quelle application concrète cela va-t-il déboucher ? Par ailleurs, l'équipe ne semble pas hyper solide niveau technique. Enfin, le minage sur mobile, si l'on en croit le whitepaper, ne fera que "simuler" du vrai minage, donc les fondamentaux semblent douteux.
Steemit (STEEM) : soyez rémunérés pour vos productions populaires Cette cryptomonnaie est destinée à récompenser la production de contenus populaires sur la plateforme "Steem" (à ne pas confondre avec Steam). Cette plateforme permet de publier des contenus sous différentes formes : texte (comme un blog), vidéo (comme Youtube), messages courts (comme Twitter)... Les visiteurs peuvent ensuite approuver un contenu qu'ils apprécient, avec un poids variable selon leur réputation dans la communauté ; le producteur du contenu recevra une rémunération en Steem. Notez que les contenus textes sont stockés sur la blockchain du projet (n'écrivez pas de bêtises, elles seront gravées dans le marbre !) Mon avis : c'est une façon originale de rémunérer les producteurs de contenus de qualité - même si ça peut favoriser les contenus "populaires" plutôt que "de qualité", mais ceci dépasse le cadre des cryptomonnaies. Ce projet a un usage réel et ludique qui font son succès, mais a deux écueils importants : il est basé sur une plateforme unique, d'où des problèmes de centralisation ; et il a un fort côté inflationniste, car le nombre de tokens augmente fortement avec le temps (une multiplication par deux par année, en moyenne), et cela fait douter de la viabilité du modèle à long terme. Pour creuser: Vidéo d'Hasheur sur Steemit .
Lisk (LSK) : smart contracts codés en javascript Lisk est une plateforme pour smart contracts. Son avantage, c'est que les smart contracts sont codés dans un langage proche du javascript, c'est à dire un langage connu depuis de nombreuses années et facile d'utilisation, plutôt qu'un nouveau langage à apprendre comme pour Ethereum (Solidity). Selon les concepteurs, cela devrait faciliter la création de nouveaux smart contracts. Mon avis: Les smart contracts sont actuellement le principal point faible, niveau sécurité, dans l'écosystème. Faire un effort d'accessibilité pour écrire les smart contracts est une bonne chose, car plus les smarts contracts sont faciles à relire par le grand public, plus on peut avoir confiance (plutôt que de devoir se fier à quelques développeurs hyper spécialisés). Mais il faut aussi que les smart contracts soient correctement audités avant d'être déployés. Pour l'instant le langage n'est pas encore prêt, mais on peut s'attendre à une belle hausse au moment de la release officielle.
Einsteinium (EMC2) : la science pour les nuls Voici une crypto qui veut être la crypto "scientifique" du milieu, et a choisi un nom et un sigle rigolos et qui sonnent "scientifique" au grand public. Les concepteurs annoncent vouloir financer des projets scientifiques avec les fonds levés, et la rentabilité de ceux-ci permettra de financer les futurs projets. Mon avis: Pour avoir travaillé dans le milieu de la science, ce projet n'a aucun d'intérêt. Afin d'être rentables, les projets financés seront des projets destinés à être rentables à court terme, et pas les plus intéressants. Et ces projets qui sont censés être rentables auraient de toutes façon trouvé des fonds pour se lancer dans tous les cas, donc pourquoi passer par Einsteinium ? Probablement pour lever plus de fonds que nécessaire. Et je pense que les projets qui lèveront le plus d'argent sont ceux qui savent "vendre du rêve" - et dans le milieu scientifique, c'est est rarement gage de qualité (c'est même plutôt l'inverse...). Bref : même si la valeur de cette crypto est en augmentation, fuyez, ses fondamentaux sont mauvais. D'ailleurs, en décembre 2017, cette crypto a fait un gros pump suite à une "annonce extraordinaire" - dixit l'équipe de développement -, qui s'est révélée être un bide total (un changement de l'algorithme de minage). Certains soupçonnent l'équipe de développement d'avoir organisé cette annonce volontairement pour faire un bon coup. Bref, méfiez-vous !
Dentacoin (DCN) (et non pas DTC) : bitcoin pour les dentistes Cette crypto souhaite devenir la "cryptomonnaie des dentistes". Elle combine paiements (grâce au token Dentacoin), système de reviews des dentistes, assurance. Mon avis : Le système de review est redondant avec ce qui existe déjà, les paiements par blockchain n'ont aucun intérêt (pourquoi payer par token son dentiste ?), et si l'assurance liée pourrait avoir un intérêt aux Etats-Unis (et encore...), elle n'est pas adaptée au système européen qui ont des services d'assurance maladie et de mutuelles de santé. Bref, bien inutile. Pour creuser: une réponse détaillée à la roadmap sur cryptofr .
PutinCoin, TrumpCoin TheresaMayCoin, MACRON (PUT,TRUMP,MAY,MCRN) : crypto-rigolo La preuve que les créateurs de cryptos ont de l'humour ;)
Si vous pensez qu'il faut ajouter de nouvelle cryptomonnaies à analyser, ou des modifications à faire, faites-en part dans les commentaires, j'éditerai régulièrement ce sujet :)
Et surtout, continuez à vous informer et à faire vos recherches, pour vous faire votre propre avis sur les différentes cryptomonnaies proposées !
submitted by Pollux568 to CryptoFR [link] [comments]

Bitcoin en cours ciblés campagne de Phishing

Comme la valeur de bitcoins augmente, et leur exploitation minière devient plus difficile, il semble que les criminels sont tournent vers l'ancienne vol à mettre la main sur eux. Il y a une campagne de phishing ciblé actuel apparemment destinée à soulager bitcoin utilisateurs de leur monnaie.
Le courrier de phishing prétend provenir de Erwann Genson qui a du mal à accéder à son portefeuille. Il remercie « David » pour offrir d'aider et comprend un lien raccourci à son wallet.dat et le mot de passe. "Si"vous pouvez charger la clé s'il vous plaît envoyer les BTCs à 1DxFvJ6up9jXAZ9pkUmWVdiMTWvsjgB5Ea, il exhorte.
Il ya un fil dans le Bitcoin Forum de personnes ayant reçu ce courrier. « Regards legit, droit? » dit mkjohnson ; ajout de "mise en garde... Jchysk le fichier "backup.zip" contient un fichier 'password.txt' de 423,4 Ko et il n'est pas un fichier de texte. » commente: « Oui, j'ai reçu le même courriel... Le password.txt est un UPX compressés .exe et décompressé c'est une PE. » « C'est une arnaque! », prévient le devthedev. "Le fichier zip contient des logiciels espions et vous pouvez perdre toute votre BTCs, potentiellement. J'ai reçu l'email de libellé même exacte (mais juste que mon nom est vraiment David). »
Maintenant LogRhythm a analysé la campagne plus en détail. Le premier giveaway big vient dans l'en-tête-il est envoyé par l'intermédiaire de amazonses.com. Amazonses.com services de courriel simple d'Amazon (le bit SES) et est utilisé pour les envois de masse peu coûteux. LogRhythm croit que les escrocs ont mis la main sur les adresses e-mail de cible « à titre de raclage populaires sites BTC et fuites pour les adresses de messagerie. »
L'URL raccourci figurant dans l'e-mail, supposément au portefeuille de Erwann et mot de passe, va à skodegouw dot nl et télécharge un fichier backup.zip. « Analyser les métriques autour de cette URL courte, » dit Greg Foss de LogRhythm, "montrent qu'un peu moins de deux mille utilisateurs ont cliqué sur le lien depuis la campagne de logiciels malveillants a été lancée vers 16 le 6 janvier".
Backup.zip contient un certain nombre de fichiers qui fonctionnent ensemble. Seulement deux, appelé Passwords.txt.lnk et wallet.dat est visibles, sauf si l'utilisateur a la valeur « afficher les fichiers cachés. » L'attaque suppose que gens cliqueront sur Passwords.txt.lnk premier ; mais c'est en fait un exécutable emballé, qui « semble montrer une transaction financière quelconque, tentez probablement à siphonner BTC de l'utilisateur à leurs comptes. »
Lorsque Logrhythm vérifié le Backup.zip contre VirusTotal hier, seuls 8 des 48 AV moteurs il détecté comme malware. Lorsque vérifié plus tôt aujourd'hui, cela s'élevait à 23 des 48, ce qui démontre l'importance et la valeur au maintien des défenses AV à jour. LogRhythm poursuit son analyse pour localiser les adresses IP associées avec les logiciels malveillants et s'attend à présenter plus d'informations à une date ultérieure.
Pendant ce temps, les bons conseils pour les utilisateurs de bitcoin vient de DavidT dans le Bitcoin Forum: « ne jamais faire confiance à quelqu'un vous ne connaître avec vos bitcoins, ou tenter d'utiliser « leur portefeuille », il va seulement être mauvais pour vous... »
submitted by jamesassoc1 to abneyandassoc [link] [comments]

BITCOIN GROSSE BOUGIE ROUGE ... CRASH EN VUE !? btc analyse technique crypto monnaie NE REFAITES PLUS CES ERREURS SUR LE BITCOIN EN 2019 ! #crypto BITCOIN ANALYSE FR - L'HEURE DE LA CORRECTION APRÈS L'EUPHORIE ? ANALYSE BTC CRYPTO MONNAIE FRANCAIS Installer et configurer son portefeuille bitcoin en 5 ... Monsieur Bitcoin - YouTube

The Bitcoin.com mining pool has the lowest share reject rate (0.15%) we've ever seen. Other pools have over 0.30% rejected shares. Furthermore, the Bitcoin.com pool has a super responsive and reliable support team. Portefeuille de bureau Bitcoin. Source: Wikipedia Commons. 2. Configurer un portefeuille Web bitcoin. Un autre moyen simple d'ouvrir un portefeuille Bitcoin consiste à utiliser un service Web. Les portefeuilles Web stockent ... 15/08/2020 - Commentaires fermés sur Pourquoi la montée de 20% en une semaine de Tron n'est que le début d'une tendance haussière prolongée [ad_1] Bitcoin et altcoins majeurs ont été éclatant dans tout l'espace crypto. Google has removed 49 cryptocurrency wallet browser extensions after a security researcher discovered they were stealing private keys. These Chrome extensions targeted users of crypto wallets ... Vous consultez actuellement toutes les analyses techniques des instruments financiers inclus dans la liste Bitcoin (BTC) en Français, triées en fonction des Dernières commentées.

[index] [4743] [4458] [6093] [4129] [3423] [4381] [6393] [2978] [334] [3706]

BITCOIN GROSSE BOUGIE ROUGE ... CRASH EN VUE !? btc analyse technique crypto monnaie

Mes secrets d’investisseur Pro dans les cryptos https://cointips.fr/invest Ne refaites plus ces erreurs sur le bitcoin et les autres cryptos en 2019 ! #cryptomonnaie #bitcoin #crypto Recevez nos ... Voila comment installer et configurer facilement un portefeuille de cryptomonnaie ! Lien pour ouvrir un compte Coinbase : https://www.coinbase.com/join/577d3... Aujourd'hui : - Bitcoin évolue dans un range - Range entre 10 500 et 12 000 $ - Plan de trading : attendre la cassure des niveaux de déclenchements pour prise d'une nouvelle position. Dans cette ... Le Bitcoin risque de faire un bulltrap cette semaine ! Découvrez l'explication et l'analyse de la baisse possible du Bitcoin dans les prochains jours ! ... Son Portefeuille Anti Crise Financiere ... Mes analyses ne sont que mon point de vue du marché, il ne faut pas prendre ce que je dis comme conseil financier et en aucun cas je ne serai responsable de vos décisions par rapport à vos ...

http://forex-brasil.forexbonus.website